:

Qu'est-ce que le cens au Moyen Âge ?

Table des matières:

  1. Qu'est-ce que le cens au Moyen Âge ?
  2. Qui doit payer le cens ?
  3. Qu'est-ce que la corvée au Moyen Âge ?
  4. Quels étaient les impôts au Moyen Âge ?
  5. Comment se passe la corvée ?

Qu'est-ce que le cens au Moyen Âge ?

Le mot « cens » a désigné au Moyen Âge deux types de redevances distincts. D'autre part — et c'est cette signification qui prévaudra jusqu'à la Révolution —, le cens est une redevance fixe due au seigneur par son tenancier pour la maison et les terres, ou « censive », qu'il tient de lui. ...

Qui doit payer le cens ?

Le censier En principe, censier signifie indifféremment « celui qui reçoit ou qui paye le cens ». On peut ainsi parler de seigneur ou de fermier censier. Dans certaines langues d'oïl censier signifie fermier. C'est notamment le cas en picard (cinsier) ou en wallon (cinsî).

Qu'est-ce que la corvée au Moyen Âge ?

Travail collectif gratuit qui était dû au seigneur ou au roi par le paysan.

Quels étaient les impôts au Moyen Âge ?

Paysans et roturiers condamnés à payer des impôts au Moyen Âge. Les roturiers doivent eux aussi payer des impôts au Moyen Âge. Pour exploiter une terre ou du bétail, ces derniers doivent payer le cens, une redevance annuelle. ... Enfin, il existait, au Moyen Âge, un impôt sur le sel, qui revenait au roi.

Comment se passe la corvée ?

La corvée est d'environ 3 jours par an en moyenne. Il s'agit d'un impôt non pécuniaire. La corvée seigneuriale est abolie le . La corvée royale est un travail imposé d'entretien des voies et ouvrages d'art publics : routes, ponts, fossés, palissades, etc.