:

Comment traiter les Non-conformités ?

Table des matières:

  1. Comment traiter les Non-conformités ?
  2. Comment remplir une fiche de Non-conformité ?
  3. Comment faire une analyse des causes d'une Non-conformité ?
  4. Comment Peut-on définir une Non-conformité ?
  5. Comment calculer le taux de Non-conformité ?
  6. Qu'est-ce qu'un dysfonctionnement de conformité ?
  7. Comment mesurer l'efficacité des actions correctives ?
  8. Comment calculer le taux de rebut ?
  9. Comment calculer le taux de réclamation client ?
  10. Quels sont les risques de conformité ?
  11. Quels sont les sanctions possibles en cas de dysfonctionnement de conformité ?
  12. Comment mesurer une action ?

Comment traiter les Non-conformités ?

Rapidement identifier ces non-conformités et mettre en place les mesures préventives et correctives nécessaires joue un rôle clé dans l'optimisation de la qualité des produits développés. Une solution efficace pour gérer et tracer ces non-conformités est d'implémenter un logiciel de gestion des non-conformités.

Comment remplir une fiche de Non-conformité ?

Voici un exemple des détails à renseigner sur une fiche de non-conformité :
  1. le chantier ;
  2. le maître d'ouvrage ;
  3. l'adresse, le téléphone, le responsable ;
  4. le nom, l'adresse, le téléphone, la société, la date et le visa de la personne ayant relevé la non-conformité ;
  5. la description de la non-conformité ;

Comment faire une analyse des causes d'une Non-conformité ?

Selon la non-conformité, une analyse des causes est réalisée pour éviter que la même non-conformité se reproduise. Lorsque ceci conduit à mettre en œuvre des actions correctives qui modifient les conditions de fabrication, une analyse des dangers est effectuée pour évaluer toutes les conséquences de cette modification.

Comment Peut-on définir une Non-conformité ?

Dans la gestion de la qualité, une non-conformité est la non satisfaction d'une exigence ou la déviation par rapport à une spécification, un standard ou une attente. Les non-conformités sont usuellement classées comme critiques, majeures ou mineures.

Comment calculer le taux de Non-conformité ?

– un taux de non-conformité est le % de pièces non-conformes par rapport au nombre de pièces produites. Calcul : nombre de pièces jetées ou de pièces non-conformes (selon ce qu'on veut déterminer), divisé par le nombre de pièces produites et multiplié par 100.

Qu'est-ce qu'un dysfonctionnement de conformité ?

Le risque de non-conformité est défini par le Comité de Bâle 1 comme un risque de sanction judiciaire, administrative ou disciplinaire, de perte financière, d'atteinte à la réputation, du fait de l'absence de respect des dispositions législatives et réglementaires, des normes et usages professionnels et déontologiques, ...

Comment mesurer l'efficacité des actions correctives ?

- par des observations sur le terrain de la disparition d'un problème . Ceci, bien sur, à faire dans une période donnée, à une date donnée. On définit en effet que l'efficacité d'une action corrective se fait à long terme : le problème doit disparaitre à la mise en oeuvre des actions et ne plus réapparaitre!

Comment calculer le taux de rebut ?

L'habitude veut qu'on parle en taux de rebut (nombre de pièces jetées / nombre de pièces fabriquées * 100). Par exemple : si vous avez lancé une fabrication de 1000 pièces et que vous en avez jeté 250, ça vous fait un taux de rebut de ()*100=25%.

Comment calculer le taux de réclamation client ?

Définition : Le taux de réclamation est le rapport entre le nombre de plaintes clients (pour cause de non conformité produit, livraison et/ou facture) dûment formulées (par lettre recommandée avec AR ou par e-mail) et le nombre total de commandes ou de lignes de commande livrées.

Quels sont les risques de conformité ?

Ce dernier est défini comme le risque de sanction – notamment administrative –, de perte financière ou encore d'atteinte à la réputation qui naît du non-respect des dispositions propres aux activités bancaires et financières.

Quels sont les sanctions possibles en cas de dysfonctionnement de conformité ?

Des sanctions graduelles Avertissement ou mise en demeure et rappel des règles de mises en conformité ; Injonction, ordre de cessation immédiate des violations ; Limitation ou suspension temporaire des traitements ; Sanctions administratives en cas d'inefficacité des injonctions ou de récidive.

Comment mesurer une action ?

Schématiquement, il s'agit de faire la somme des actifs inscrits au bilan et de déduire les dettes. Par exemple, une entreprise ayant 100.000 euros d'actifs et 30.000 euros d'endettement a une valeur nette de 70.000 euros. Si son capital est composé de 1.000 actions, chaque action vaut 70 euros selon cette méthode.