:

Comment Est-on passé de l'argentique au numérique ?

Table des matières:

  1. Comment Est-on passé de l'argentique au numérique ?
  2. Quels sont les avantages et intérêts de la photo numérique comparée à la photo argentique ?
  3. Comment faire de la photographie argentique ?
  4. Quelles sont les différences fondamentales entre une photographie argentique et une photographie numérique ?
  5. Quel est l'intérêt du négatif en photographie argentique ?

Comment Est-on passé de l'argentique au numérique ?

En photo numérique, le passage par le capteur CCD et/ou le passage à travers l'objectif introduit une distorsion par rapport à la réalité. La prise de vue argentique impose naturellement la notion de séquence en photo, séquence qui se traduit physiquement par la succession des vues sur le négatif.

Quels sont les avantages et intérêts de la photo numérique comparée à la photo argentique ?

optimisation des photos en post-traitement sans altérer l'image originale. technologie du numérique en constante évolution : il en résulte une nette amélioration de la qualité de l'image, et pour de nombreux appareils une qualité supérieure à celle de l'argentique.

Comment faire de la photographie argentique ?

MP #205 : 10 astuces pour débuter en photographie argentique
  1. 1 – Choisir sa pellicule (format, sensibilité, noir et blanc ou couleur) ...
  2. 2 – Régler son appareil photo. ...
  3. 3 – Installer sa pellicule. ...
  4. 4 – Ne pas ouvrir l'arrière de son appareil. ...
  5. 5 – Vérifier la pile. ...
  6. 6 – Mesurer la lumière pour mieux exposer vos images.

Quelles sont les différences fondamentales entre une photographie argentique et une photographie numérique ?

En effet, en numérique, si une partie de la photo est surexposée, les informations sont définitivement perdues. ... En photographie argentique, c'est exactement l'inverse ! La pellicule supporte très bien la surexposition, mais très mal la sous-exposition.

Quel est l'intérêt du négatif en photographie argentique ?

L'argentique On plaçait un film (ou négatif) de 24 ou 36 poses dans l'appareil photo. Ce petit rouleau appelée pellicule servait à capturer les images que le photographe prenait. Quand le film était fini, il fallait aller le porter à développer au labo photo du coin ou le faire soi-même pour les plus audacieux.