:

Comment faire un assemblage par tourillon ?

Table des matières:

  1. Comment faire un assemblage par tourillon ?
  2. Comment se servir de tourillons ?
  3. Comment installer des chevilles en bois ?
  4. Quelle longueur de tourillon ?
  5. Comment mettre une cheville ?
  6. Comment assembler deux tasseaux bout à bout ?

Comment faire un assemblage par tourillon ?

Metttre une goutte de colle dans chaque trou et insérer les tourillons dans les orifices. Essuyer les éventuels débordements de colle sur les panneaux de bois. Après avoir enclenché les tourillons dans les trous, terminer l'assemblage en tapotant progressivement sur les planches à l'aide d'un maillet.

Comment se servir de tourillons ?

Pour que l'assemblage soit résistant, le tourillon doit être enfoncé dans chaque pièce de bois d'au moins une fois et demie son diamètre, plus 1 mm : 10 mm pour un tourillon de 6; 13 mm pour un tourillon de 8 et 16 mm pour un tourillon de 10.

Comment installer des chevilles en bois ?

Placez les chevilles dans les trous de la pièce du haut puis assemblez à celle du bas. Pour un joint plus robuste et permanent, ajoutez de la colle à bois dans les trous avant d'insérer les chevilles. Vous êtes prêt à utiliser des chevilles pour réaliser des jointures invisibles.

Quelle longueur de tourillon ?

Les diamètres les plus courants dans le commerce sont 6, 8, 10 et 12 mm pour des longueurs de 30 ou 40 mm. Pour des assemblages spéciaux qui nécessiteraient des tourillons plus longs, on peut en trouver également sous forme de baguettes d'environ 1 mètre de long.

Comment mettre une cheville ?

Fixer une cheville métallique à expansion (Molly)
  1. Percer la plaque de plâtre avec un foret à béton.
  2. Enfoncer la cheville au marteau.
  3. Desserrer la vis de quelques tours.
  4. Insérer la pince spéciale entre la tige métallique et la vis.
  5. Serrer fortemement la pince en deux temps.

Comment assembler deux tasseaux bout à bout ?

Pour repérer l'emplacement des tourillons, il suffit de planter en bout d'une des deux pièces une pointe sans tête (coupée avec une tenaille). En plaçant la deuxième pièce, on repérera sans difficulté les trous à percer. Ceux-ci auront une profondeur équivalente à la moitié de la longueur des tourillons.