:

Quels sont les effets de la toxine botulique ?

Table des matières:

  1. Quels sont les effets de la toxine botulique ?
  2. Où faire injections toxine botulique ?
  3. Qui a créé le Botox ?
  4. Quand s'allonger après Botox ?
  5. Quel âge pour le Botox ?
  6. Est-ce que le Botox part ?

Quels sont les effets de la toxine botulique ?

Des maux de tête, une légère chute des paupières (ptosis), une certaine tension au niveau des zones injectées, des nausées ou plus rarement une baisse du tonus musculaire et des fatigues fréquentes peuvent apparaître.

Où faire injections toxine botulique ?

Les injections de toxine botulique sont réalisées par certains médecins : le neurologue, l'ophtalmologue (ou ophtalmo), l'oto-rhino-laryngologie (oto-rhino), le chirurgien plastique, le dermatologue (dermato) et le chirurgien maxillo-facial.

Qui a créé le Botox ?

La toxine botulique, aujourd'hui propriété du laboratoire américain Allergan, est utilisée dans une centaine de traitements. Et aurait permis à son développeur d'être aujourd'hui milliardaire, selon lui. La pilule est amère pour Alan Scott, cet ophtalmologue à l'origine du Botox.

Quand s'allonger après Botox ?

Éviter de s'allonger pendant les 4 heures qui suivent l'injection, de mettre la tête en bas ou complètement en arrière. Application de compresses imbibées d'eau froide. Application éventuelle de glace si l'œdème est important (ne pas appliquer directement la glace sur la peau en raison du risque de brulure).

Quel âge pour le Botox ?

Bien souvent négligée, cette indication du botox est certainement la meilleure. Chez certain(e)s patient(e)s apparaissent très tôt des rides fines, qui se majorent rapidement. Commencer le traitement dès l'apparition de ces rides est souvent un bon choix à long terme soit en moyenne vers 35 ans.

Est-ce que le Botox part ?

Concrètement, le Botox va agir sur les nerfs qui contrôlent les muscles, notamment ceux du visage, ce qui va les empêcher de se contracter. Temporairement, le visage apparaît plus lisse. Quand l'effet disparaît, au bout de quatre ou cinq mois en esthétique, la toxine botulique est détruite par l'organisme.